Réduire notre empreinte carbone

Champs

L’objectif du Groupe est de diminuer de 12 % ses émissions de carbone par repas d’ici 2025, comparé à 2020, sur ses émissions directes (scope 1 et 2) et indirectes (scope 3). Elior est ainsi acteur de la transformation de son métier vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement en instaurant de bonnes pratiques de manière pérenne.

Participer à la transition vers des activités moins carbonées

Pomme

Militant de la transition alimentaire, le Groupe s’est engagé sur quatre axes qui couvrent l’ensemble de notre chaîne de valeur : une alimentation saine, des approvisionnements durables, la lutte contre le gaspillage alimentaire et la réalisation du potentiel de nos collaborateurs. Au travers de ces quatre axes, nous participons à la transition vers des activités moins carbonées et impliquons collaborateurs, clients et convives dans cette dynamique. Chaque année, le groupe mesure son bilan carbone et met en place des actions concrètes afin de pouvoir faire diminuer son impact sur l’environnement[1].

Sur chacun de ces axes, le Groupe agit en toute transparence auprès de ses parties prenantes, en menant des actions à la fois ambitieuses et réalisables par les restaurants. L’objectif est d’impliquer toute l’entreprise dans une démarche de progrès, tout en prenant en compte les spécificités locales dans chacun des pays où nous sommes présents.

Nous calculons chaque année l’impact carbone de chacune de nos entités. Cela nous a permis de comprendre quelles étaient les principaux pôles d’émissions de carbone et donc d’identifier les 3 leviers d’améliorations : l’énergie, le gaspillage alimentaire et la conception des menus.

Cette transition vers des activités moins carbonées s’inscrit pleinement dans celle de nos clients et partenaires,  nos activités de restauration collective et de services étant comptabilisées dans leur propre bilan carbone. Donc en réduisant nos émissions nous réduisons les leurs.

Concrètement, cet engagement sera tenu grâce à aux actions menées sur le terrain, réalistes et mesurables.

[1] Plus d’information sur le bilan carbone dans notre document de référence, 2.5.2. Limiter l’empreinte environnementale du groupe : https://www.eliorgroup.com/fr/finance/information-reglementee/document-denregistrement-universel-rapport-annuel

Nos objectifs pour 2025

  • Consommer au moins 80% d’électricité renouvelable et réduire la consommation d’énergie.
  • Réduire de 30 % le gaspillage alimentaire 
  • Réduire l’impact carbone  de notre offre alimentaire en proposant plus de repas végétariens et en substituant les protéines les plus émettrices de carbone comme le bœuf par d’autres moins carbonées comme le poulet ou des légumes

Nos bonnes pratiques

  • Dans nos pays européens afin de répondre aux réglementations en vigueur, des bilans et audits énergétiques sont régulièrement réalisés sur un panel représentatif de sites.
  • En France, 5 cuisines centrales ont réduit de 14 % leur consommation d’électricité sur 3 ans
  • En France, Elior participe au groupe de travail et de recherche La Défense des aliments
  • Aux États-Unis, Elior déploie le programme Waste Nothing sur plus de 1000 sites
  • Le Royaume-Uni participe au programme national Gardian of Grub.
  • En Italie, Elior déploie un programme anti gaspi sur 62 écoles. Ces programmes permettent de sensibiliser les équipes, mesurer le gaspillage et mettre en place des plans d’actions adaptés
  • En France et en Espagne, Elior a noué un partenariat avec Too Good Too Go pour proposer les repas non consommés le midi dans les restaurants d’entreprise à la vente à emporter.
  • Au Royaume-Uni, déjà 40 % des recettes d’Elior sont végétariennes
  • En Espagne, un programme de formation dédié aux chefs a été mis en place pour augmenter leur savoir-faire en matière de recettes végétariennes.
  • En France et en Espagne le carbone score est déployé pour évaluer l’impact carbone des recettes et sensibiliser les convives à l’impact environnemental des plats consommés.